Pas d’interdit professionnel pour Luk Vervaet !



Luk Vervaet vient de se voir signifier une interdiction d’enseigner le néerlandais en prison, une profession qu’il exerce depuis plusieurs années. Officiellement, il est, désormais, empêché d’entrer dans les établissements pénitentiaires du pays «pour des raisons de sécurité».
Mais, en réalité, cette interdiction est d’ordre politique et s’inscrit dans le contexte d’une criminalisation du militantisme, que le professeur de langue remet justement en question. Ce sont les opinions de Luk Vervaet qui sont, ici, attaquées.
C’est la raison pour laquelle le CLEA, dont Luk Vervaet est membre, lance un appel à solidarité en vous encourageant à signer cette pétition.

•L’intégralité du texte de la pétition : [Version française]
•Version néerlandaise : (De Standaard, 6/10/2009 [Lire]
•Version anglaise: [Lire]
•Version turque : [Lire]
•Version espagnole: [Lire]
•Les premiers signataires : (De Standaard, 6/10/2009 [Lire]
•L'appel du CLEA : [Lire]
•Pourquoi le CLEA soutient Luk Vervaet : [Lire]
•Un article en anglais : [Lire]
•Un article en allemand : [Lire]
•Le message du professeur de la KUL Lieven De Cauter :
[Lire]

Merci d'être nombreux à adhérer à cet appel. Merci aussi d'en parler autour de vous.

1051 personnes ont signé l'appel


Voir la liste des signataires en ligne Voir les commentaires des signataires
Retour au texte de la pétition


Consulter ce reportage du journal télévisé de RTL-TVI
Comité pour la liberté d'expression et d'association | CLEA
Consulter le reportage de brusselnieuws