Jump to main content
banner
LE CLEA
Accueil
Charte
Actions du Clea
es Communiqués
eses Actualité
es Nederlands / English
es Clea en son et images
  Clea - Section Liège
Législations liberticides
Appel du SAD
es Note sur la loi anti-T
im Une nouvelle inquisition
Procès du DHKC
es Enjeux et contexte
es Les enjeux de ce procès
es Les détenus de Bruges
im Traiments inhumains et dégrandants en prison
Démocratie en Turquie?
Une presse sous emprise
es Un procès exemplaire
es L'autre affaire Erdal
es Procès en Appel à Gand
es Condamné à cinq ans
es Messages de soutien
es Comptes-rendus des audiences
es 1ère instance: Bruges
es Note sur le dossier de Bruges
es Jugement du 28-02-06
im Bahar Kimyongür
es Un complot contre Bahar
es Bahar libéré aux Pays-Bas
es Pétition, soutiens...
es Autobiographie
es Note sur l'arrestation aux Pays-Bas
es Lettre de l'avocat turc
es Jugement de La Haye
Dans le collimateur des lois anti-terroristes
es Procès politique à Liège
es Une menace qui grandit
Presse
es Cartes blanches, articles
Liste de diffusion
es

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion cliquez ici


À lire absolument notre nouvelle et très complète brochure «Kimyongur Bahar : Le dossier à charge»
[Lire]

Pour un soutien financier:
363-0054263-80

Portez le pin's
«Triangle rouge»
Le Clea en a fait son symbole

triangle rouge
Où se le procurer?
Cliquez sur l'image

Un seul pas suffirait pour arrêter le compteur macabre !
Avant son incarcération, Bahar Kimyongür avait lancé un appel urgent à la constitution d'une délégation internationale en Turquie en vue de sauver la vie de l'avocat des droits de l'Homme Behiç Asçi, en grève de la faim depuis plusieurs mois en protestation pour les conditions de détention de ses clients. Il fut écouté mais Maître Asçi se débat encore entre la vie et la mort. Faisons du geste généreux de Bahar une victoire : Soutenons sa campagne ! [Lire]

 


Un an de prison pour un graffiti :
c'est la lutte sociale qu'on condamne
Als sociale strijd een misdaad wordt : één jaar gevangenisstraf voor een graffiti!
Communiqué de presse [Bruxelles, le 6 novembre 2007]

Le 21 janvier 2006, après la condamnation de dockers pour avoir participé à la manifestation contre un projet «Bolkenstein» portuaire présenté au Parlement européen de Strasbourg, Thierry Delforge, militant syndical, est arrêté par la police alors qu’il écrit à la peinture, sur le mur d’un hideux dépôt appartenant à la Ville de Bruxelles, la phrase «Libérez les dockers». La police trouve en outre dans le coffre de sa voiture deux sabres d’abattis dont il se sert pour débroussailler son jardin dans les Ardennes.

Il n’en faut pas plus pour le condamner pour «destruction partielle d’un édifice» et pour «transport d’armes prohibées». La condamnation est prononcée le 28 mars 2007 en l’absence de l’accusé, la convocation ne lui étant pas parvenue.

 
Th. Delforge
Thierry Delforge, syndicaliste, avec Annick Stevens, professeure de philosophie à l'ULg, lors du colloque du Clea «Six heures pour nos libertés», le 09/09/2006 à l'ULB.


La peine est incroyablement lourde : un an de prison, dont six mois avec sursis.


Thierry Delforge a fait opposition à ce jugement, et l’affaire doit repasser le 21 novembre devant la 50e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles. Mais, en attendant, il sera écroué à la prison de Forest dès ce vendredi 9 novembre(*).

Devant la démesure d’une telle peine pour un délit aussi mineur, il est difficile de ne pas conclure que c’est le militant syndical et associatif qui est condamné, et à travers lui tout le mouvement de contestation sociale.

Les dérives judiciaires de ce type se multiplient ces dernières années ; bientôt tout citoyen qui exprimera sa désapprobation par rapport à l’idéologie politique et économique dominante se verra condamner lourdement. Si la démocratie existe encore, il est grand temps de la sauver.


(*) Suite à une démarche légale auprès du Parquet, l'avocat de Thierry a obtenu ce jeudi 8 l'annulation du billet d'écrou, de sorte que Thierry peut rester en liberté jusqu'à son procès le 21 novembre.

Premiers signataires / Eerste ondertekenaars


NB. Si vous souhaitez adhérer à ce texte, vous pouvez envoyer un email à :
contact@leclea.be



Als sociale strijd een misdaad wordt:
één jaar gevangenisstraf voor een graffiti!

Op 16 januari 2006 betoogden tienduizend havenarbeiders uit alle havens van Europa in Straatsburg tegen de richtlijn "Bolkenstein". Dertien havenarbeiders werden aangehouden en veroordeeld voor beschadigingen aan de gevel van het Europees parlement en incidenten met de Franse politie.

Als reactie op deze veroordeling, wordt in Brussel een "comité voor de verdediging van de havenarbeiders" opgericht.

Op 21 januari 2006, wordt Thierry Delforge, syndicaal militant uit Brussel en lid van het solidariteitscomité, door de politie aangehouden op beschuldiging van het aanbrengen van de zin : "Vrijheid voor alle havenarbeiders" op de muur van een schreeuwlelijk depot van de Stad Brussel. De politie vindt in de koffer van de wagen van Thierry ook twee hakmessen, die hij gebruikt om onkruid te wieden in zijn tuin in de Ardennen.

Meer is er niet nodig om hem te veroordelen voor : "gedeeltelijke vernieling van een gebouw" en "transport van verboden wapens". Die veroordeling wordt uitgesproken op 28 maart 2007, in afwezigheid van de beklaagde, die de uitnodiging voor de zitting van deze rechtbank nooit heeft ontvangen.

De straf is ongelofelijk zwaar : een jaar gevangenisstraf, waarvan 6 maand met uitstel !

Thierry Delforge heeft verzet aangetekend tegen dit vonnis. De zaak komt opnieuw voor de 50° Kamer van de Correctionele Rechtbank te Brussel op 21 november 2007. In afwachting, kreeg hij een uitnodiging om zich vanaf vrijdag 9 november te melden in de gevangenis van Vorst (*).

De straf voor dit kleine vergrijp is dermate buiten proportie, dat men niet anders kan dan hierin de veroordeling te zien van een syndikale en sociale militant, en, doorheen hem, van een hele beweging van sociale contestatie.

Dit soort gerechtelijke buitensporigheden wordt de laatste jaren alsmaar frekwenter.

Als het zo doorgaat, komt binnenkort elke burger, die zijn afkeuring uit tegen de heersende politieke en economische ideologie, in aanmerking voor een veroordeling.

Als er nog zoiets bestaat als democratie, dan is het hoognodig haar te redden.


(*) Op donderdag 8 november heeft de advokaat van Thierry Delforge van het parket bekomen dat hij op vrije voeten blijft en dat zijn opsluiting wordt geannuleerd tot zijn proces op 21 november.


Premiers signataires / Eerste ondertekenaars :
CLEA (Comité pour la liberté d’expression et d’association), auteur du texte
ISAGORIA
MOUVEMENTS.BE
CRER (Comité contre les rafles et les expulsions et pour la régularisation)
MCP (Mouvement Citoyen pour la Palestine)
PCB (Parti Communiste Belge)
PTB (Parti du Travail de Belgique)
CZI (Coordination Zapatiste Indigène)
BEA (Bureau des étudiants administrateurs de l'ULB
CSO (Comité Surveillance OTAN)
LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire)
LCT (Ligue Communiste des Travailleurs)
Comité "Libérez-les!"
Radio "Air libre"
Attac Wallonie-Bruxelles
Attac Vlaanderen
Attac-Liège
Comité Sankara
Secours Rouge
Vrede VZW
UAG (Une Autre Gauche)
PH-HP (Parti Humaniste - Humanistische Partij)
Comité Solidarité - Liberté (www.solidarite-liberte.info/)
Platform voor vrije meningsuiting
Organisation "Rode Morgen" (www.rodemorgen.nl), Pays-Bas
Jeunesses Syndicales FGTB
Etudiants FGTB
Assemblée des voisins
Georges Debunne, ancien secrétaire-général de la FGTB et ancien président de la CES
Ludo de Brabander, stafmedewerker Vrede VZW
Eric Goeman, voorzitter Democratie 2000
Jean Bricmont, professeur UCL
Lieven De Cauter, cultuurfilosoof, KUL
Philippe De Leener, professeur UCL
Francis Delmotte, professeur UMH
Corinne Gobin, politologue ULB
Jean-Marie Klinkenberg, professeur à l'ULg
Anne Morelli, professeure à l'ULB
Christine Pagnoulle, proffeseure à l'ULg
Jean Pestieau, professeur émérite, UCL
Frank Roels, em professor, Universiteit Gent
Annick Stevens, professeure à l'ULg
Josy Dubié, sénateur écolo
Jean-Marie Dermagne, bâtonnier du Barreau de Dinant
Jean-Claude Englebert, secrétaire politique de la locale écolo Forest
Catherine Lemaître, co-coordinatrice d'écolo "j"
Jean Flinker, Attac-Bruxelles
Resier Patrick, secrétaire CNE/ULB
Dogan Ozguden, journaliste Info-Turk
Inci Tugsavul, journaliste Info-Turk
Franca Maï, romancière
Jorge Palma, assistant ULg
David Jamar, chercheur ULB
Claire Scohier, criminologue ULB
Julien Pieret, assistant ULB
Grégoire Wallenborn, chercheur ULB
Stéphane Godefroid, aspirant FNRS
J.-M.Delire, assistant ULB
Michel Depuyt, délégué CNE d'Arcelor-Mittal
Luk Brusselaars, kaderlid abvakabo-fnv, cadre du syndicat FNV des Pays-Bas
Ocar Flores, militant de la CRER
Didier Brissa (www.missurecoute.be)
Tomas Armas, président Section Communauté française - CGSP Enseignement Bruxelles-Brabant
Fabienne De Backer, déléguée CGSP
Louise Gotovitch, inspectrice (r), militante CGSP
Thierry Deronne, vice-president de la télévision publique "Vive TV", République bolivarienne du Venezuela
Edouard Depry, ex-président du comité syndical SETCa AMP
Elise Thir, Ateliers du Soleil
Françoise Bolle, membre de la Ligue des droits de l’Homme
Mathieu Bietlot, Bruxelles Laïque
Jean-Marie Lison, assemblée des voisins
Benoit Eugène, éditions Agone
Moïse Essoh Etia, r édacteur en chef de “Sous l'arbre à palabre”, radio Campus, ex conseiller en communication de l'UDEP
Jean-Pierre Wilmotte, objecteur de croissance
Eric De Ruest, reporter audiovisuel
Chantal Tolley, assistante sociale
Nathalie Preudhomme, détachée pédagogique
Louise Lacharon, militante syndicale CGSP
Partrick Lacroix, enseignant et militant CGSP
Marianne Boucher, professeur de morale, militante CGSP
Hervé Bracke, arbeider (Pays-Bas)
Annelies Mobelus, huisvrouw (Pays-Bas)
Riet Dhont, militante PTB-PVDA
Necibe Dogru, membre du Clea
Hugues Esteveny, syndicaliste
Marc Somville, animateur artistique
Vandormael Raymond, ouvrier à Arcelor-Mittal
Saponara Iuccia, travailleur social
Annick Laplanche, professeur de morale à l'A.R. de Montegnée
Juan Domingo Sánchez Estop, traducteur
Paul Dirkx, Université de Nancy-II
Nathalie Degroote, déléguée CGSP-ACOD à la CTB
Anne De Vleeschouwer, formatrice en alphabétisation, membre de la Ligue des Droits de l'Homme
Christian Quinet, président cercle littéraire dialectal "Mouchon d'Aunia"
Nicole Mayer, membre de la Ligue des Droits de l'Homme, militante CGSP
Françoise Janssens, enseignante
Jean-Pierre Favarin, sidérurgiste et syndicaliste
David Lannoy, syndicaliste
Annette Gérard, enseignante retraitée, 88 ans
Bernard Legros, enseignant et essayiste
Yannick Bovy, journaliste
Marianne Blume, enseignante, CGSP
Michel Guérin, écrivain
Jean-Claude Deroubaix, sociologue
Frédéric Tolmatcheff, artiste plasticien
François Ducat, réalisateur
Joëlle Baumerder, La Maison du Livre
Vladimir Caller, journaliste
Jan Verheul, actief lid van FNV KIEM, Nederland
Piet Luitwieler, Nederland
A.Bruin, Nederland
Jan Maters, Nederland
Marc Neel
Claudine Pôlet
Bénédicte Eberhart
Nathanaëlle Vandestien
Natacha Meesters
Sarah Meesters
Machiroux Myriam
Réginald de Potesta de Waleffe
Sandra Cala
Jean-Louis Siroux
Philippe Hambye
Andrew Norris
Christine Mathy
Jorge Rozada
Ivan Fox
Régine Henrot
Yvon Sondag
Robert Tangre
Christian Brodkom
Philippe Plumhans
D. Gasse
Jean-Dominique Veuve
Eric Fatoux (France)
Joana Fernandes
Christian Gietka
Michel Resier
Anne Marie Raison
Michel Libouton
Jean-Claude Clément
David Pestieau
David Morelli
José Gotovitch
Yasar Arslan
Colette Depry
Frédéric Soete
Francis Delmotte
Freddy Bailly
Anne-Marie Appelmans
Gérald Hanotiaux
Gilbert Vlaminck
Malo Calou
Stéphane Hardy, Lille, France
Christiane Opdebeeck
Alain Pojolat
Suzanne Le Manceau
Rosa Marchesini
Jean-Marie Lison
Francisco Granados
Chantal Massaer
Malika Bekhti
Joëlle Cicchini
Odette Luckx
Thérèse Fiasse
Claude Devillez
Walter Sermeus
Ralph Coeckelberghs
Joëlle Crema
Bendera Shabani
Véronique Brancaleone
Chloé Legeay
Yann Goerlinger
Xavier Bernapel
Etienne Delmée
Taymans Elsa
Claire Lebon
Marie-Ange Patrizzio
Aude Boesmans
Olivier Hofman
Satya Yakim Verwimp
Marie-Paule Connan
Anne Maesschalk
Nicou Bollu
Jean-Jacques Mornard
Philippe Branckaert
Ivan Istrijan
Nicole Urfels
Grégory D'Hallewin
Luca Ciccia
Saïd Lamkadem
Dominique Warocquiez
Griet Van Meulder
Christian Georges
Mady Wajnblum
El haddaoui Saloua
Marie-Claude Prévost


NB. Si vous souhaitez adhérer à ce texte, vous pouvez envoyer un email à :
contact@leclea.be



Le Clea est un collectif citoyen visant à promouvoir un débat critique sur les nouvelles législations antiterroristes. Le cas de Bahar Kimyongür est exemplaire à cet égard. En vertu de ces nouvelles dispositions, non seulement les libertés d'expression et d'association sont mises à mal mais, en plus, l'avenir d'un homme qui n'a commis aucun délit et comdamné aujourd'hui à cinq ans de prison ferme, est gravement compromis.  
 
 
 

autocollant
Bahar Kimyongür est un symbole
Il est le symbole des dangers que la lutte contre le “terrorisme” fait peser sur nos libertés

Vous souhaitez soutenir Bahar concrètement ?
Ce qui suit vous intéressera :
Lire
Téléchargez ici, et reproduisez et diffusez SVP un tract au format pdf
Soutenir Bahar
Prochaine réunion du Clea : À fixer


«Dis-moi avec qui tu colistes...»
Lire :

«Un citoyen belge livré pour des raisons électoralistes à un régime pratiquant la torture ?»

Consultez aussi :
www.mouvements.be


Actualité de Huxley
«(...) au moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation mentale, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice– demeureront mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu'ils étaient aux bon vieux temps. La démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions (...) et de tous les éditoriaux mais (...) l'oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.»
Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes
n

Site optimisé pour le navigateur
Firefox
Firefox
Téléchargez-le ici